Rosas

La station balnéaire de Rosas est située dans la région la plus septentrionale de la Catalogne. La baie qui abrite cette ville de 14000 habitants, en hiver, est une parmi les nombreuses criques et calanques de la Costa Brava Espagnole. C'est parce que cette côte est accidentée et sauvage qu'elle est appelée Costa Brava. Elle s'étend de Port Bou à Blanès.

Comme la Côte Vermeille française, sa sœur jumelle, que j'ai découverte auparavant, elle est partiellement protégée par des conditions uniques qui se conjuguent : un climat méditerranéen gorgé de soleil et un relief montagneux qui descend sur les plages. La baie de Roses et le cap de Creus offrent aux voyageurs et aux randonneurs qui parcourent leurs chemins des paysages d'une beauté unique.

Rosas se situe à 160 kilomètres de Barcelone, 65 km de Gérone, 45 km de Figueras.

En savoir plus

Sélection de curiosités locales

Le nord de la Catalogne a un passé très riche, conservant des sites préhistoriques, antiques médiévaux, et contemporains. Rosas et Cadaques (Port Lligat) sont les villes de prédilection des surréalistes comme Dali.

Le cap Creus, (partie la plus orientale de l'Espagne) est constitué en réserve naturelle pouvant donner lieu à de très nombreuses promenades. 

La ville de Rosas, de 20.000 habitants, est active en toute saison. Blotie au fond de la baie de Rosas, elle dispose de quelques curiosités culturelles.


Castelló d'Empuries (5 km)

Petit village à 5 kilomètres de Rosas, Castellon d'Empuries anciennement port dans la baie de Rosas, offre une cathédrale romano-gothique (vitaux en albâtre, maître d'hotel en marbre du XVe, fonds baptismaux monolitiques du XIIe siècle), un lavoir public, une prison (en activité du Moyen-Age à 1808), des remparts du plus bel effet.

Dans l'esprit du développement touristique, la ville développe en 1965 un complexe touristique aux multiples canaux. Ils construisent Empuria Brava.
Site internet de la ville


Ripoll (80 km)

A quelques 80 kilomètres de Rosas, à l'intérieur du pays catalan, Ripoll est une petite ville tranquille au monastère médiéval. Elle est dotée d'un monastère bénédictin fondé en 879, dans la foulée de création monastique du IXe siècle de la reconquista voulue par Charlemagne. Très actif au milieu du Moyen Âge pour son scriptorium, son école monastique et sa bibliothèque, fût ravagé par la horde des révolutionaires français en 1808. Il ne reste guère que le porche roman de la période médiévale. L'abatiale fut reconstruit à l'iniciative de Franco dans les années 1950.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Ripoll


Sin Marti d'Empuries (20 KM de Rosas km)

Joli petit village de quelques centaines d'habitants, cené de ses remparts, bordé de ses plages de sable fin. La première occupation remonte au VIIIe siècle occupé par les phocéens.

Place forte défendant Empuries de la période antique. Sur la hauteur du village (10 m d'altitude environ) se dresse l'église gothique reconstruite au XVI e siècle.

Village tranqiuille et sans prétention. A voir.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sant_Mart%C3%AD_d'Emp%C3%BAries


Empuries (15 km)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Emp%C3%BAries

 

A une vingtaine de kilomètres de Rosas, les ruines d'Empuries sont accessibles de Pâques à la Toussaints

Empúries, en espagnol  Ampurias, est un port antique  gréco-romain, situé sur la commune de l'Escala , près de Gérone , en Catalogne .

Empúries vient du latin  Emporiæ, lui-même du grec  Eμποριον, Emporion, signifiant « marché », « entrepôt ».

Fondée vers 580 avt Xt par des colons phocéens , la ville fut ensuite occupée par les Romains , et presque abandonnée au haut Moyen Âge , après avoir donné son nom au comté d'Empuries .


Besalu (30 km)

Besalu est une ville médiévale située à une quarantaine de kilomètres de Rosas. C'est un ensemble historico-médiéval des mieux concervé de Catalogne. Cette petite ville située sur un éperon rocheux est cernée dans ses murailles médiévales, marquées par des ponts-portes enjambant la Fluvia. 
 
Les curiosités de la ville sont multiples, à savoir: l'église  Sant Vicenç, du XIIe siècle, la façade de l'ancienne église hôpital du Sant Julià, du siècle XII, le Miqvé ou établissement de bains rituels de Besalú 
 
 
Pour en savoir plus:
 
 
 
 
 
 
http://www.beuda.com/besalu-f.htm
 
 


Région dalinienne (Figeras-Port Lligat-Cadaques, Pubol) (15 km)

 

Rosas est au centre de la région dalinienne. Il est possible de visiter

- la maison Dali à Pot Lligat. Une réservation est indispensable en saison touristique.

    http://www.salvador-dali.org/museus/portlligat/index.html

- le musée théâtre Dali  de Figeras, le 2e musée le plus visité d'Espagne

 

    http://www.salvador-dali.org/museus/figueres/index.html

 

- le chateau Pubol, chateau médiéval, revu et aménagé par Dali pour Gala

 

    http://www.salvador-dali.org/museus/pubol/index.html

 


San Pere de Rode (15 km)

Non loin de Rosas, sur la route vers Llança et Port de la Selva, Le monastère de San Pere de Rode fut créé dans la foulée de la création de monastères favorisant l'implantation chrétienne et voulue par Charlemagne. Sa créatoin marque une première étape de la Reconquista. La première mention du monastère date de 878.
 
De par sa position géographique, il domine la baie de Llança et le Port de la Selva. Sa puissance s'étendit de Barcelone, au Roussillon. Complètement ruiné durant la période française, il fut reconstruit durant la période Franquiste.  
 
Sant Pere de Rodes
 
 
 
 
http://connect.garmin.com/player/17512803


San Pere Pescador (10 km km)

Petit village anciennement au bord de la mer (Moyen-Age) ce village a une place charmante et tranquille sur laquelle, l'on peut agréablement manger.

Un peu à l'extérieur du centre, une exploitation fruitière offre ds produits du terroire (vin, fruits, olives) Cette maison rurale du XVIe siècle vend directement ses produits. L'on peut également y manger des tapas typiques de la région. Cet établissement est aux confins de la réserve naturelle de l'Aiguamolls, près des places désertes. Un endroit paisible, reposant.

 

    http://www.masguso.com/


Endroits à découvrir, quelques bonnes adresses (15-30 km km)

Pour vos achats de parfums, à 30 km du Jardin III de Rosas, par les anciennes routes 

http://www.leperthus.com/2011/11/perfumeries-comas/

Perfumería Comas

Plaça de Catalunya, 7
17709 Els Limits
Girona
Espagne
+34.972.55.52.28




Pour un repas catalan sous les palmiers, au calme, à 15 km des locations du Puig Rom

http://www.masguso.com/

https://www.iha.fr/locations-vacances-appartement-rosas-roses_69038


Réserve naturelle du Cap Creu et de l'Aiguamolls (200 mètres km)

 Le parc naturel de Cap Creus est la seule réserve de nature en Espagne qui couvre la mer et la terre en même temps et se compose du plus grand secteur inhabité en l'Espagne méditerranéen.

Sa côte est rocheuse, composée de l'ardoise, et continuellement cassée par des petites criques. La faune et la flore du secteur sont tout à fait uniques et bérgent une variété d'espèces très rares. L'hiver est dominé par les vents du nord très forts qui gênent  la pêche et le trafic maritime. Par conséquence le secteur autour du Cap enregistre une pollution environnementale très petite; il est ainsi renommé en tant que paradis sous-marin pour les plongeurs. Le phare très caractéristique du Cap de Creus envoie ses signaux clignotant deux fois toutes les 10 secondes.

Certaines concrétions ont servi de muse à Dali et son ami le peintre Pitxot. Aller au phare du Cap Creu, la pointe la plus orientale de l'Espagne, est entrer dans l'univers de Dali.


L'aiguamolls

L'Aiguamolls est une réserve naturelle entre Rosas et San Pere Pescador. Faisant partie de l'Empordan, une partie est sous eau durant l'hiver. Cet écosystème permet à de nombreux oiseau de nicher et de se reproduire, y compris des cigognes. Quelques biches également peuplent cette réserve naturelle.

 

http://capcreus.com/aiguamolls/aigua_fr.htm

 http://www.balades-naturalistes.fr/category/carnets-de-voyage/espagne/catalogne/aiguamolls/



Monastère de San Quirse de Colera (15 km)

Et c’est parce que les origines remontent à l’année 785, lorsque les membres d’une même famille ont décidé de fonder un monastère qui fut finalement consacrée en l’an 935 par l’évêque de Gérone.

L’église se compose d’une plante à trois nefs, avec un en-tête composé de trois absides semi-circulaires. Le cloître conserve une galerie avec quatre fenêtres cintrées. Elle contient également les restes d’un ancien fortification, à partir de laquelle on peut encore reconnaître les vestiges de la muraille et même une tour de défense.


https://monestirs.cat/monst/aemp/fae43cole.htm